Clavier.fr

Le portail pour tout savoir sur les claviers



Les claviers perfectionnistes sont rattachés à la catégorie des claviers spéciaux. Et s’ils portent ce nom, ce n’est pas le fruit du hasard : en effet ils correspondent à une volonté d’amener toujours plus de justesse dans le son, mais aussi d’utiliser de façon large toutes les tonalités, dans le but d’atteindre une large palette de notes. C’est donc dans cet esprit que sont nés les claviers perfectionnistes.

Une arrivée à la renaissance

C’est durant la période de la renaissance que l’on voit arriver cette catégorie particulière de claviers. Ils sont étudiés pour offrir une quantité spectaculaire de notes, parfois même jusqu’à 31 par octave, contre 12 pour un clavier classique. C’est possible grâce à l’introduction de doubles feintes sur diverses notes comme le ré dièse ou le sol dièse, voire même des feintes additionnelles sur d’autres notes, entre le mi et le fa, ainsi que le si et le do. On les nomme alors les archiclavecins, et le clavier de Huygens-Fokker en fait d’ailleurs partie.